2017

Ces pièces sont inspirées d’études réalisées sur les mouvements et les reflets de l’eau lors d’une croisière en voilier de plaisance autour de l’Ile de Wight, en Angleterre, à l’été 2017 et 2018.

D’abord réalisées à l’encre de Chine sur papier puis sur panneau de bois, ces études ont révélé des compositions récurrentes sur le mouvement ondulatoire et la lumière à la surface de l’eau. Elles ont également fait émerger des différences de composition en fonction des courants, des marées, des conditions météorologiques mais aussi de la situation géographique du bateau (grand large, côte, rivière…).

Elles ont été la base préparatoire des pièces travaillées en bas relief l’année suivante.